Logo prefecture
Rechercher dans
Une nouvelle règlementation des mouillages en Méditerranée pour protéger la posidonie et renforcer la sécurité maritime
Une nouvelle règlementation des mouillages en Méditerranée pour protéger la posidonie et renforcer la sécurité maritime
12 oct. 2020

Le 12 octobre, le Vice-Amiral d’Escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a signé les premiers arrêtés règlementant le mouillage des navires de 20 ou 24 mètres et plus pour le département des Alpes-Maritimes. Ces arrêtés identifient des zones d’interdiction au mouillage, qui ont été définies selon un processus de concertation rassemblant l’ensemble des acteurs du monde de la mer (acteurs institutionnels, collectivités, ports, associations environnementales, pilotes, pêcheurs, plaisanciers et professionnels du yachting).

Il répond à deux objectifs clés pour la Méditerranée : protéger l’herbier de posidonie, qui est essentiel à l’écosystème et à la biodiversité sous-marine, et renforcer la sécurité en mer.

La posidonie est une espèce protégée depuis 1988, fortement menacée : durant les dernières décennies, sa surface a été considérablement réduite. La cause principale de cette destruction est le mouillage des grands navires, dont l’ancre arrache la posidonie. Son rôle est capital pour la biodiversité : elle fait office de nurseries et d’abri pour les poissons, elle purifie l’eau en filtrant les matières en suspension, elle fixe le carbone, les fonds meubles, elle atténue la houle ce qui permet de protéger les plages de l’érosion.

En parallèle, organiser le mouillage sur le littoral, particulièrement fréquenté pendant l’été, va permettre de décongestionner des zones côtières entières, jusqu’alors propices aux conflits d’usage et aux accidents.

Les zones d’interdiction au mouillage seront désormais matérialisées sur les cartes du SHOM, que chaque plaisancier a l’obligation d’avoir à bord, et des contrôles seront effectués par les agents habilités des administrations de l’Etat en mer.

Par ailleurs, la préfecture maritime encourage vivement les alternatives locales au mouillage forain, telles que les zones de mouillage et d’équipement légers (ZMEL), dotées d’équipements écologiques permettant un mouillage non destructeur pour la posidonie.

Tout au long de l’automne, une dizaine d’arrêtés similaires, élaborés selon le même schéma par les départements littoraux, seront signés par le préfet maritime, en déclinaison de l’arrêté cadre n°123/2019. 

Tous les arrêtés du Préfet maritime sont consultables à l’adresse suivante :

https://www.premar-mediterranee.gouv.fr/arretes

 

Crédit photo : Loïc Bernardin/Marine nationale/Défense.