Logo Préfecture
Rechercher dans
Suite des intempéries en Corse : le chasseur de mines tripartite Capricorne de la Marine nationale, relocalise le « Georges II », navire du pêcheur décédé à Girolata
Suite des intempéries en Corse : le chasseur de mines tripartite Capricorne de la Marine nationale, relocalise le « Georges II », navire du pêcheur décédé à Girolata
8 sept. 2022

Le 18 août, la façade ouest de la Corse a été durement touchée par un violent épisode pluvio-orageux[1]. Lors de cette tempête, M. Jean-Paul Diddens, pêcheur de Girolata, est décédé en mer en exerçant son activité. Son corps avait été retrouvé mais pas son navire, le « Georges II », qui avait sombré sans localisation précise.

À la suite de cet évènement climatique exceptionnel, la relocalisation du « Georges II » a été l’une des actions prioritaires engagées par l’État, comme l’a évoqué le secrétaire d’État chargé de la mer, M. Hervé Berville, lors de son déplacement en Corse du 25 août.

Déployé sous l’autorité du préfet maritime de la Méditerranée, le vice-amiral d’escadre Gilles Boidevezi, le chasseur de mines tripartite (CMT) Capricorne de la Marine nationale, s’est rendu ce jour dans le secteur de disparition du « Georges II » afin de tenter de le relocaliser.

Depuis ce matin, le CMT a conduit des recherches dans le Golfe de Girolata, afin d’investiguer la zone de travail habituelle de M. Diddens, définie en collaboration avec les pêcheurs locaux et la direction de la mer et du littoral en Corse (DMLC). Différentes techniques habituellement utilisées dans la chasse aux mines ont été mises en œuvre : des « poissons autopropulsés », petits sous-marins filoguidés, mis à l’eau par le CMT et le sonar de coque. C’est ce dernier qui a permis de localiser le « Georges II » dont l’identification a été ensuite confirmée par les plongeurs de l’équipage du Capricorne.

Compte tenu de l’enquête en cours, il est rappelé que rien ne doit être entrepris sur et autour de l’épave.