Logo prefecture
Rechercher dans
Saison « Loisirs nautiques » 2021 : premier bilan et rappel des consignes de prudence de la Préfecture maritime de la Méditerranée
Saison « Loisirs nautiques » 2021 : premier bilan et rappel des consignes de prudence de la Préfecture maritime de la Méditerranée
6 août 2021

Saison « Loisirs nautiques » 2021 : premier bilan et rappel des consignes de prudence de la Préfecture maritime de la Méditerranée

A l’image de l’année 2020, la première partie de l’été 2021 est marquée en Méditerranée par une hausse conséquente du nombre d’opérations de sauvetage et d’assistance aux usagers de la mer sous la coordination du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée (CROSS MED).

 

Le contexte sanitaire actuel a apparemment incité un grand nombre de nos concitoyens à privilégier les vacances en France, en bord de mer, en particulier sur la facade méditerranéenne. Il en résulte, en plus de la fréquentation habituellement élevée du littoral méditerranéen, une augmentation significative du nombre d’usagers de la mer,  qu’il s’agisse de plaisance (à voile ou à moteur) ou de loisirs nautiques (baignade, plongée, sports de plage, véhcicule nautiques à moteur, etc.).

 

Ainsi, après une année 2020 qui avait déjà vu une augmentation de 21% de son activité en période estivale, l’été 2021 s’avère être une période particulièrement chargée pour le CROSS MED, mais aussi pour tous les moyens des administrations et services impliqués dans les différentes opérations de sauvetage et d’assistance.

 

Couplée à l’inexpérience, voire l’imprudence, de ces usagers occasionnels de la mer, cette densification des activités nautique a conduit à le CROSS MED à coordonner, entre le 1er juin et le 21 juillet, près de 1.300 opérations (soit une hausse de 14% de son activité par rapport à 2020) dont 50% pour des motifs d’assistance et 40% pour des motifs de sauvetage. En Corse, le phénomène est particulièrement marqué, avec une hausse de 50% du nombre d’opérations coordonnées par le CROSS MED dans cette zone. La plupart de ces interventions auraient pu être évitées par une meilleure préparation, ou en ne surestimant pas ses capacités et son expérience.

 

Alors qu’au cours de l’été 2020, 23 personnes avaient perdu la vie en Méditerranée, on déplore déjà 12 décès pour l’été 2021 dont 4 baigneurs et 7 plongeurs (bouteille et apnée).

 

Par ailleurs, une grande majorité des opérations et des infractions observées (vitesse excessive, conduite sans permis, non respect de certaines zones, etc.) sont localisées dans la bande littorale des 300 mètres, faisant ainsi courir un risque non négligeable au plus grand nombre.

*

*          *

 

Pour que la pratique des activités de loisirs nautiques reste un plaisir pour les usagers de la mer, la préfecture maritime de la Méditerranée rappelle quelques principes de précaution applicables par tous, en tout temps et pour toute activité, que l’on peut regrouper sous le slogan « PEAl’assurance vie en mer » :

  • Préparer : connaître la météo, les particularités de la zone, avoir conscience de son état de santé et de celui de ses passagers, prévenir un proche de ses intentions et de l’heure de retour prévue ;
  • Équiper : vérifier son matériel, porter une brassière et une tenue adaptée à la pratique, avoir un moyen de communication en état de marche, et être repérable de nuit (lampe flash, cyalume, etc.) ;
  • Alerter : en cas de difficulté è VHF16 et le numéro d’urgence 196 depuis n’importe quel téléphone pour joindre les secours (numéro valable partout en France).

 

*

*          *

 

Tout au long du mois d’août, comme cela a déjà été le cas en juillet, des opérations « sécurité mer » seront organisées par les directions départementales des territoires et de la mer de tous les départements de la facade, sous l’autorité du préfet maritime de la Méditerranée. Il s’agit, en plus des actions quotidiennes de surveillance et de contrôle, de faire de la pédagogie, de rappeler les bonnes pratiques et la réglementation en vigueur selon les activités, de sensibiliser aux éco-gestes (mouillage, gestion des déchets,…) et, le cas échéant, de verbaliser les comportements les plus dangereux et irresponsables.