Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Protéger les côtes corses en cas de pollution

15/06/2017
 Protéger les côtes corses en cas de pollution

Un exercice de lutte contre les pollutions en mer, « ANTIPOL 2017», organisé par la Préfecture maritime de la Méditerranée s’est déroulé le 14 juin 2017, à Aspretto à proximité des côtes Ajacciennes. Ce type d’exercice répond à un besoin ORSEC maritime  pour faire face à des pollutions marine.

La zone d’exercice définie dans le secteur du Ricanto a offert la possibilité d’entraîner des moyens antipollution significatifs à la récupération d’hydrocarbures en mer. Les moyens engagés ont mis en œuvre un large spectre de matériels spécialisés pour la lutte antipollution en mer :

-          des moyens lourds (Le Bâtiment de Soutien, d’Assistance et de Dépollution  « Jason», le Remorqueur d’Intervention, d’Assistance et de Sauvetage  « Abeille Flandre », affrétés de l’action de l’Etat, et  un remorqueur du port d’Ajaccio, le « Persevero). Ces bâtiments, en première ligne,  ont récupéré massivement la pollution au large.

-          Des petites unités (vedette POLMAR Terre « Mimosa » de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Corse du Sud, et une embarcation de servitude antipollution (ESA) ont « chaluté » en proche côtier effectuant ainsi la « lutte de second rideau ». La vedette côtière de surveillance maritime « La Gravona » de la Gendarmerie maritime, a quant à elle assuré la sécurité du plan d’eau.

-          Un hélicoptère de la Gendarmerie a également survolé la zone afin  d’aider à la relocalisation de produits polluants qui pour l’exercice ont été simulés par de l’écorce de riz non toxique et biodégradable.

Aussi, dans le cadre de la lutte, le Centre d'Expertises Pratiques de Lutte Antipollution (CEPPOL) est intervenu comme expert auprès des autorités maritimes en charge de la conduite des opérations.

Ainsi, cet exercice a permis de garantir le niveau de savoir-faire  des unités et du personnel concerné, valider l’interopérabilité entre les différents moyens antipollution engagés dans une zone littorale restreinte, et conduire une opération de gestion de crise POLMAR depuis la base navale d’Aspretto. En effet, Aspretto est une base de soutien avancée pour les opérations navales, bénéficiant d’une darse protégée qui a le statut de port militaire, d’une large plateforme pour hélicoptères et de capacités  assez souples d’accueil d’un état-major ou de troupes dans ses deux hangars aéronautiques.