Logo prefecture
Rechercher dans
Projet Life-PIAQUO : réunion d’avancement à la préfecture maritime
Projet Life-PIAQUO : réunion d’avancement à la préfecture maritime
8 sept. 2020

Lancé en septembre 2019, le projet européen Life-PIAQUO vise à réduire l’impact du bruit sous-marin généré par le trafic maritime sur les écosystèmes marins. Mené par un consortium international d’entreprises conduit par Naval Group, il regroupe neuf partenaires français, italiens et suédois : Fincantieri, Chorus, CETENA, Alsemar, Quiet Oceans, Kongberg, Università di Genova, Bureau Veritas et ESI Group. Une réunion d’avancement à destination des experts du domaine a eu lieu aujourd’hui à la Préfecture maritime de Toulon, qui soutient le projet depuis son lancement.

L’objectif de Life-PIAQUO est de réduire l’impact du bruit du trafic maritime sur les écosystèmes, comme l’ambitionnent les réglementations européennes. Le bruit généré par le trafic maritime a en effet augmenté depuis cinquante ans, du fait notamment de l’augmentation des navires et de leur tonnage. Des solutions concrètes à destination des acteurs du transport maritime sont attendues dans le périmètre du projet. PIAQUO s’intègre par ailleurs dans le cadre de la stratégie du Green New Deal de l’Union européenne.

 

L’engagement de Naval Group au sein de PIAQUO s’inscrit dans sa volonté de renforcer au sein de ses activités la dynamique de respect de l’environnement et lui permet de mettre à profit ses compétences en matière de discrétion acoustique. L’expertise de Naval Group en matière de discrétion acoustique découle des compétences singulières du groupe : experts dans le design d’hélices, experts dans la discrétion acoustique, experts dans les matériaux anachoïdaux. Le projet se décline en cinq axes de recherche, dont deux sont spécifiquement pilotés par Naval Group :

  1. Développement d’hélices améliorées pour la réduction des émissions de rayonnements sonores sous-marins ;
  2. Développement d’un système de contrôle, d’auto-estimation et de cavitation en temps réel des rayonnements sonores émis, installé à bord des navires ;
  3. Programme de sensibilisation des armateurs pour la réduction des émissions de rayonnements sonores sous-marins, en connexion avec une base de données regroupant des données réelles de rayonnements sonores en fonction du modèle de navire ;
  4. Adaptation du trafic maritime en fonction d’une cartographie temps réel de l’écosystème marin réalisée à l’aide d’un système acoustique passif ;
  5. Mise en place de supports d’aide à la décision sur des problématiques de réduction de la pollution sonore des navires, à destination des acteurs publics et privés.