Logo prefecture
Rechercher dans
Naufrage à Cargèse (Corse du Sud) : le CROSS Méditerranée coordonne la recherche de deux plaisanciers naufragés
Naufrage à Cargèse (Corse du Sud) : le CROSS Méditerranée coordonne la recherche de deux plaisanciers naufragés
6 mars 2020

Jeudi 5 mars 2020 à 19h53, le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) Méditerranée reçoit un appel d'une vedette à moteur de 11 mètres signalant être en train de s'échouer au niveau de Cargèse (Corse du sud), avec deux personnes à son bord. Immédiatement, la vedette SNS 150 de la SNSM d'Ajaccio ainsi que l'hélicoptère Puma de l'Armée de l'air basé à Solenzara sont dépêchés sur zone. Le contact avec la vedette est perdu définitivement dès 20h05.

Parallèlement, les pompiers du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) de Corse du Sud effectuent des patrouilles terrestres le long de la côte. Le Puma localise l’épave entourée de nombreux débris, sans trace des naufragés. Les conditions météorologiques rendent impossible une investigation approfondie de l’épave par un plongeur.

À 23h10, l'hélicoptère Dragon 20 de la Sécurité Civile d’Ajaccio succède au Puma dans les opérations de recherche depuis les airs. En mer, les conditions météo (vent de sud 18 nœuds, mer 4, faible visibilité) ralentissent la vedette SNS 150 qui récupère un premier corps à 00h25, guidée par le Dragon 20. La vedette SNS rentre à Cargèse où le décès est constaté. Sur ordre du Préfet maritime de la Méditerranée, les recherches sont suspendues jusqu’au lever du jour.

Vendredi 6 mars, au matin, les recherches reprennent par l’engagement de patrouilles terrestres et du Dragon 20 de la Sécurité civile embarquant des plongeurs du SDIS 2A à son bord. En dépit des recherches menées jusqu’à 12h00 dans la zone, le deuxième naufragé n’a pu être retrouvé.

Photo : Dragon de la Sécurité civile, photo d'illustration©Loïc Bernardin/Marine Nationale/Défense

Cette opération souligne l'importance du rôle de coordination des opérations de recherche et de sauvetage en mer conduites toute l'année par les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage et l'expertise de chaque services ou administrations qui sont amenés à y participer.

Sans présager des circonstances dans lesquelles cet événement est intervenu, la Préfecture maritime rappelle :

- Ne pas prendre la mer lorsque les conditions météorologies sont mauvaises ;

- Vérifier la météo sur la zone et de ne pas surestimer ses moyens et ses capacités si les conditions ne sont pas compatibles avec son niveau.

- Ne pas partir seul et prévenir un proche de ses intentions (lieu de mise à l'eau, destination, heure estimée de retour, etc.) afin qu’il puisse, en cas d’inquiétude, contacter le CROSS Med par VHF (canal 16) ou par téléphone (196) ;

- Disposer des équipements de sécurité obligatoires et en état de marche ;

- Avoir un moyen de communication avec batterie chargée pour joindre le Cross Med si besoin (au 196 depuis n'importe quel téléphone ou canal 16 par VHF).