Logo prefecture
Rechercher dans
Le voilier Be Bop talonne en baie d’Ajaccio – Opération de sauvetage en cours coordonnée par le CROSSMed
26 sept. 2020

Ce jour, samedi 26 septembre 2020, peu après minuit, le CROSS Med (Centre Régional des Opérations de Surveillance et de Sauvetage en Mer Méditerranée) reçoit une alerte d’un voilier français le « Be Bop ». Suite à la rupture de son mouillage, ce dernier a talonné sur des hautfonds en baie d’Ajaccio (Corse du Sud). Les moyens suivants sont alors immédiatement engagés :

  • Le RIAS (Remorqueur d’Intervention, d’assistance et de sauvetage) Abeille Flandre, qui était prépositionné Sud Corse en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées ;
  • L’hélicoptère Dragon2A de la Sécurité civile qui sera relevé par le PUMA basé à Solenzara de l’Armée de l’air afin de maintenir une couverture aérienne pendant les premières heures de recherche ;
  • Des patrouilles terrestres des pompiers du SDIS (Service Départemental d’Intervention et de Sécurité) ;
  • et la SNS732 Guardiolinu de la SNSM.

 

Trois personnes étaient à bord. Alors qu’une femme a été retrouvée saine et sauve sur la côte et a été prise en charge par les pompiers, les recherches de deux hommes se poursuivent en mer comme à terre. Des débris du voilier ainsi que son épave ont été localisés. Le plongeur de l’hélicoptère Dragon a été engagé pour une inspection sommaire de l’épave (conditions difficiles ne permettant pas une inspection visuelle complète) sans pouvoir retrouver les personnes toujours disparues.

 

Les conditions météorologiques sont particulièrement dégradées, complexifiant les opérations de recherche : vent de 25 à 30 nœuds, plus de 40 nœuds en rafale, mer 5 et visibilité de 0.5 nautique (mer 5 = mer forte = hauteur de la mer du vent entre 2.5 et 4 m / 1 nm [nautical mile]= 1.852km / 1nd = 1nm/h = 1.852km/h).

 

 

Cette opération souligne l'importance du rôle de coordination des opérations de recherche et de sauvetage en mer conduites toute l'année par les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage et l'expertise de chaque services ou administrations qui sont amenés à y participer.

Sans présager des circonstances dans lesquelles cet événement est intervenu, la Préfecture maritime rappelle de :

- Ne pas surestimer ses moyens et ses capacités si les conditions ne sont pas compatibles avec son niveau ;

- Vérifier la météo et de ne pas prendre la mer lorsque les conditions météorologiques sont très mauvaises ;

- Disposer des équipements de sécurité obligatoires et en état de marche ;

- Avoir un moyen de communication avec batterie chargée pour joindre le Cross Med si besoin (au 196 depuis n'importe quel téléphone ou canal 16 par VHF).