Logo prefecture
Rechercher dans
Le Préfet maritime de la Méditerranée au Cross Méditerranée
Le Préfet maritime de la Méditerranée au Cross Méditerranée
30 juin 2020

Mercredi 1er juillet, le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, Préfet maritime de la Méditerranée s’est rendu au Cross Med (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de la Méditerranée) situé à la Garde dans le Var. Le directeur du Cross, l’administrateur en chef des affaires maritimes Philippe Michaud, a présenté au Préfet maritime l’organisation du Cross en ce début de saison estivale, période qui concentre près de 70% des opérations annuelles conduites en Méditerranée(*).

Une des missions du Cross est notamment de coordonner, sous l’autorité du Préfet maritime, les opérations de sauvetage et d’assistance en mer sur toutes la façade méditerranéenne. Ces opérations sont déclenchées par des appels au 196 (depuis n’importe quel téléphone) ou sur le canal 16 de la VHF par une victime ou un témoin d’une situation d’urgence en mer.

La période de déconfinement post Covid-19 a été particulièrement chargée pour le Cross Méditerranée qui a dû faire face à un afflux d’appels pour des situations d’urgence principalement dues à des défaillances techniques, des pannes matérielles ou un manque d’expérience ou de préparation de la part des usagers de la mer.

Cette visite a notamment été l’occasion d’échanger sur les messages principaux en direction des usagers de la mer pour qu’ils puissent profiter de leur pratique en toute sécurité et notamment le « PEA » :

  • se Préparer : être conscient de sa condition physique, consulter les prévisions météorologiques, avoir une bonne connaissance de l’activité et s'assurer du bon état de son matériel ou de son navire.

  • s’Equiper : porter l’équipement adapté à son activité et notamment le gilet de sauvetage.

  • Alerter : disposer d’un moyen d'alerte et de signalisation sur soi et être prêt à alerter les secours (pour soi ou pour d’autres), notamment via le 196 et le canal 16 de la VHF qui permettent de joindre le CROSS Méditerranée et de déclencher les opérations de secours.

 

 Cette année, les messages de prévention portent également sur :

  • Les comportements éco-responsables : vérifier que les mouillages ne détériorent pas l’écosystème sous-marin, notamment les herbiers de Posidonise, et ne rien jeter à la mer, utiliser les poubelles des ports.

  • L’obligation de marquer sa voile de Kite-surf ou sa bouée de signalisation de plongée avec des informations permettant d'identifier et contacter le propriétaire. Il convient également de prévenir le Cross Med si le matériel est perdu ou abandonné en mer pour éviter de déclencher des opérations inutiles ou d'orienter les secours plus efficacement si nécesssaire.

  • Signaler au Cross Med toute perte en mer d'une voile ou d'un équipement susceptibles de déclencher une fausse alerte et de monopoliser des moyens de recherches inutilement

  • Consultation du registre de vérification spéciale à la location d’un bateau : le loueur a l’obligation d’y consigner les vérifications techniques faites sur son embarcation pour en attester le bon état de fonctionnement

 

 Cette visite a permis au vice-amiral d’escadre Isnard de prendre pleine conscience de l’efficacité de l’organisation du Cross Med et de faire part aux équipes de quart sous la direction de l’ADMC Philippe Michaud, de son entière confiance pour faire face à cette période estivale traditionnellement intense en charge de travail.

 

 

 

 ---

(*)En 2019, sur toute la façade Méditerranéenne, 3110 opérations ont été coordonnées par le Centre régional opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Méditerranée, dont près de 66 % uniquement sur la période estivale. Au cours de ces opérations, près de 7300 personnes ont été impliquées, 1175 ont été secourues et, malheureusement, 35 personnes sont décédées (dont 12 baigneurs, plongeurs en bouteille et apnéistes).