Logo Préfecture
Rechercher dans
Action de l’Etat en mer : un dispositif de sûreté maritime pour sécuriser le festival de Cannes (06)
Action de l’Etat en mer : un dispositif de sûreté maritime pour sécuriser le festival de Cannes (06)
20 mai 2022

Du 19 au 28 mai 2022, un dispositif particulier de sûreté maritime (DPSM) placé sous le contrôle opérationnel du préfet maritime de la Méditerranée est déployé au large de Cannes (06) pour assurer la protection du festival de Cannes qui rassemble chaque année plusieurs dizaines de milliers de festivaliers.

Ce DPSM vise notamment à prévenir tout risque de trouble à l’ordre public en mer (manifestation, vols, agressions, etc.), d’accident maritime ou encore d’acte terroriste en provenance de la mer.

Ce dispositif a fait l’objet d’un arrêté de la préfecture maritime de la Méditerranée[1] réglementant la navigation, le mouillage, la baignade et la plongée sous-marine, établi en lien avec la commune de Cannes et la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) des Alpes Maritimes.

Tout au long de la période considérée, plusieurs unités des administrations concourant à l’action de l’État en mer sont impliquées, en surface et dans les airs, sous le contrôle tactique de la gendarmerie maritime :

  • Marine nationale : un avion de surveillance maritime Falcon 50 Marine ;
  • gendarmerie maritime : les vedettes de surveillance Vésubie, Argens et Jonquille ;
  • gendarmerie départementale : des embarcations légères de la brigade nautique côtière départementale ;
  • douanes : un avion de surveillance maritime Beechcraft 350 et une vedette de surveillance ;
  • affaires maritimes : une embarcation légère de la délégation à la mer et au littoral des Alpes Maritimes.

 *

*     *

Les DPSM sont des dispositifs mis en place, sous la direction du préfet maritime de la Méditerranée, à l’occasion de manifestations ouvertes au public se déroulant dans les approches maritimes ou sur le littoral. Ils ont pour objectifs :

  • la lutte anti-terrorisme en mer ;
  • la sûreté des navires en mer ;
  • le maintien de l’ordre public en mer ;
  • l’évaluation des menaces venant de la mer pour les approches maritimes.

Chaque année, en moyenne, environ 60 dispositifs de ce type sont organisés par les services de la préfecture maritime de la Méditerranée sur le domaine maritime.